Donald Trump : cette luxueuse demeure de Mar-a-Lago dont il se déleste

·1 min de lecture

Donald Trump a démarré sa nouvelle vie sous le soleil de Floride. Alors que Joe Biden a pris sa place à la Maison-Blanche, le président américain sortant est retourné vivre dans sa résidence à Mar-a-Lago, située à Palm Beach. Avant de devenir chef d'État, Donald Trump était un magnat de l'immobilier. Il possède encore de nombreuses propriétés et a décidé de se séparer de l'une d'entre elles. Cette somptueuse demeure, elle-même localisée à deux pas du site historique national américain de Mar-a-Lago, serait proposée à l'achat au prix colossal de 49 millions de dollars. C'est la sœur de l'homme politique, Maryanne Trump, qui a déniché cette petite merveille en 2008, pour la somme de 11,5 millions de dollars.

En mai 2018, la sœur de Donald Trump a décidé de s'en séparer et l'a vendue pour 18 millions de dollars à la société appartenant à son frère, et à présent gérée par ses deux fils Eric et Donald Trump Jr.. Trois années après cette acquisition, le mari de Melania Trump a décidé de s'en délester. Cette demeure, surnommée "Beachouse", de 970 mètres carrés sur deux niveaux, compte huit chambres et se trouve les pieds dans l'eau. Le prochain propriétaire devra certes débourser une très grosse somme d'argent, mais ces 49 millions de dollars comprennent les frais d’entrée à Mar-a-Lago, s'élevant à 200 000 euros. Une chose est sûre, c'est que la société de Donald Trump compte se faire un sacré bénéfice en revendant cette villa.

Même si Donald Trump est un président déchu multimilliardaire, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Quand Jean-Jacques Bourdin épingle Apolline de Malherbe et la baisse des chiffres actuels sur RMC
"Il n'y a aucun candidat qu'il respecte vraiment" : Nicolas Sarkozy totalement indécis
Interview de Meghan Markle : ses mots inattendus envers Kate Middleton
Jean-Jacques Bourdin revient sur son éviction de RMC : un "moment particulièrement injuste"
Elizabeth II prête à frapper très fort après l'interview de Meghan et Harry : une décision lourde