Donald Trump lâché par ses soutiens politiques... et économiques

·1 min de lecture

Un nouvel acte d'accusation contre Donald Trump doit être voté par la Chambre des représentants, mercredi, ouvrant la voie à une deuxième procédure d'impeachment contre le président américain. Et là où le président était largement soutenu dans ce type d'épreuve jusqu'à peu, beaucoup de ses anciens défenseurs semblent désormais prêts à tourner la page, sur le plan politique comme économique. 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Purger" Donald Trump du parti républicain

Il y a tout juste un an, les républicains faisaient en effet front uni contre une première procédure d'impeachment. Mais cette fois, le front se fracture. Le très puissant patron républicain du Sénat, Mitch McConnell, se dit, en privé, favorable à cet impeachment. Selon les journaux américains, il a confié à des proches que la procédure permettrait de "purger" Donald Trump du Parti républicain. Le mot est fort.

Et si le lâchage n'est pas encore public, il ne sort pas dans la presse par hasard. Mitch McConnell, grand manitou des républicains et habile manipulateur, envoie ainsi un signal à ses troupes : on sait qu'il faudra 17 sénateurs républicains, en plus des démocrates, pour condamner le président sortant. Avec, au bout, la possibilité de lui interdire de se représenter en 2024 et donc de signer la fin de sa carrière politique.

Des parlementaires en veulent au président

Sur cette route, la première étape est donc pour aujourd'hui : c'est le vote de l'acte...


Lire la suite sur Europe1