Donald Trump se voit en héros de "Independence day", l'acteur lui répond

Donald Trump a partagé un montage vidéo dans lequel il apparaît en héros du film

ÉTATS-UNIS - Du Donald Trump tout craché. Le président américain a relayé ce samedi 16 mai, sur son compte Twitter, un montage vidéo dans lequel son visage a été superposé à celui du héros du film “Independence Day”.

Dans cette scène, le personnage principal Thomas J. Whitmore, président des États-Unis, tient un discours à des pilotes de l’armée et des volontaires venus leur prêter main forte pour combattre des extraterrestres ayant envahi la Terre. La grande bataille a lieu le 4 juillet, jour de la fête de l’indépendance aux États-Unis.

“L’humanité. Ce mot devrait avoir un sens nouveau pour nous aujourd’hui. Nous ne pouvons plus nous laisser consumer par des différences insignifiantes”, lance le président (fictif) dans le film sorti en 1996. “Nous devons nous unir pour nos intérêts communs. Nous nous battons pour notre droit de vivre, d’exister”, ajoute-t-il très solennellement.

Le montage vidéo partagé par Donald Trump, réalisé par l’un de ses soutiens, conserve la voix et les mots de l’acteur du film. Seuls les visages de Donald Trump et de certains de ses soutiens (son vice-président Mike Pence, ses enfants Ivanka Trump et Donald Trump Jr., ou encore les journalistes de Fox News Sean Hannity et Tucker Carlson) ont été ajouté sur le corps des personnages du film, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Donald Trump a-t-il voulu, avec cette vidéo, rappeler qu’il plaide pour une relance de l’économie américaine malgré la crise sanitaire? Ou bien souhaite-t-il appeler les Américains à “se battre pour leur droit de vivre”?

Quoi qu’il en soit, la démarche semble n’avoir pas ému l’acteur principal du film de Roland Emmerich. Bill Pullman, qui interprète le rôle du président Whitmore, a répondu à Donald Trump à la demande du Hollywood Reporter.

“Ma voix n’appartient qu’à moi. Et je ne suis pas candidat à la présidentielle -cette année”, a-t-il commenté ironiquement.

À voir également sur Le HuffPost...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post