Publicité

Donald Trump face à la justice: une caution réduite et une date de procès confirmée

L’ancien président américain Donald Trump, qui aspire à le redevenir, faisait face à deux échéances ce lundi 25 mars à New York, dans deux affaires différentes. Il a eu droit à deux décisions, deux nouvelles : une bonne et une moins bonne.

La bonne nouvelle pour Donald Trump, c’est que ses biens – ses actifs mobiliers et immobiliers – ne seront pas saisis ce 25 mars. Il vient d’envoyer un message à ses partisans pour leur dire que la Trump Tower reste sa propriété et que c’est une énorme victoire. Il avait jusqu’à ce jour, date-butoir, pour présenter une caution sur les 454 millions de dollars d’amende auxquels il est condamné dans l’affaire de la surévaluation de ces mêmes actifs au civil.

Ses avocats avaient annoncé la semaine dernière qu’il n’avait trouvé aucune société pour garantir une telle somme. Finalement, le juge a décidé de faire baisser le montant de la caution à 175 millions de dollars. Une somme beaucoup plus accessible. Donald Trump a de plus dix jours supplémentaires pour présenter une caution. Il va y arriver, parce qu’il dispose de ces liquidités, ce qui n’était pas forcément le cas avec l’amende à laquelle il est toujours condamné. Il a fait appel de cette condamnation. La décision est prévue d’ici à septembre.

L’autre nouvelle, moins bonne, c’est que son procès au pénal dans l’affaire de l’actrice porno Stormy Daniels ne sera pas repoussé davantage. Il commencera bien le 15 avril. De nouveaux documents avaient été reçus, mais ils ne justifient pas un nouveau report, selon le juge.


Lire la suite sur RFI