Donald Trump a envisagé de bombarder les labos de drogue au Mexique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Donald Trump à Pharr au Texas, en juin 2021. (Photo d'illustration)
Donald Trump à Pharr au Texas, en juin 2021. (Photo d'illustration)

Donald Trump s'est enquis en 2020 de la possibilité de bombarder les laboratoires de narcotrafiquants au Mexique auprès de son ministre de la Défense, rapporte ce dernier, Mark Esper, dans un livre qui paraîtra le 10 mai. Selon des extraits de l'ouvrage cités par le New York Times, le président américain estimait à l'époque que les États-Unis pourraient prétendre ne pas être à l'origine d'une telle frappe de missiles sur le sol mexicain, affirme Mark Esper, qui fut ministre de la Défense de Donald Trump entre juillet 2019 et novembre 2020.

L'ex-locataire de la Maison-Blanche aurait demandé à deux reprises si les forces armées pouvaient « tirer des missiles sur le Mexique pour détruire les labos de drogue », écrit Mark Esper dans ses Mémoires intitulées A Sacred Oath (Un serment sacré), affirmant que les déclarations de Donald Trump l'avaient laissé sans voix.

À LIRE AUSSIMexique : plongée au cœur de l'industrie du kidnapping

Le ministre en question mis à la porte

Donald Trump avait décidé de limoger Mark Esper en novembre 2020, quelques jours après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle américaine. Les relations entre le bouillant président septuagénaire et son ministre étaient tendues depuis que le chef du Pentagone s'était opposé publiquement quelques mois plus tôt au déploiement de l'armée pour réprimer les manifestations antiracistes dans le pays.

Dans d'autres extraits de ses Mémoires, Mark Esper écrit ainsi qu'en marge de ces manifestations [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles