Donald Trump candidat à la présidentielle 2024 ? Les Républicains y sont favorables

À l’inverse, Joe Biden, l’actuel président des États-Unis âgé de 79 ans, est plébiscité par moins de la moitié des Démocrates pour un deuxième mandat.

ÉTATS-UNIS - Donald Trump n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature pour la présidentielle, mais les Républicains y sont déjà favorables. Selon un sondage USA Today/Ipsos Survey publié dimanche 28 août, 6 Républicains sur 10 souhaitent que l’ancien président américain représente le parti lors de l’élection qui aura lieu en 2024.

Dans le détail, 59 % des électeurs du Grand Old Party (GOP) sont favorables au retour de Donald Trump - malgré ses démêlés avec la justice - tandis que 41 % veulent qu’une nouvelle personnalité les représente. Parmi les convaincus, 69 % gagnent moins de 50 000 dollars par an et 66 % n’ont pas de diplôme de l’enseignement supérieur.

Parmi les traits positifs de Donald Trump, ils citent « l’utilisation de tous les moyens à sa disposition pour agir », « son combat pour les gens qu’il représente », « son action contre les organisations woke et la cancel culture ». 4 Républicains sur 5 (82 %) jugent également que Donald Trump peut gagner la prochaine élection présidentielle. Côté Démocrate, seuls 44 % souhaitent voir Joe Biden se présenter pour un deuxième mandat.

Donald Trump prépare son retour

Le magnat de l’immobilier n’a pas encore annoncé sa candidature mais y fait très régulièrement allusion. Fin juillet, lors de son premier discours à Washington depuis son départ de la Maison-Blanche, il avait dépeint une Amérique à feu et à sang. « L’histoire est loin d’être terminée et on se prépare pour un retour incroyable, on n’a pas d’autre choix », a-t-il assuré, dessinant une voie vers un retour en politique.

Son ambition pourrait toutefois être stoppée en raison des affaires judiciaires liées à l’insurrection au Capitole et aux documents top secret découverts dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride. Des personnalités émergent aussi dans le parti, notamment le gouverneur de Floride Ron DeSantis ou l’ancien vice-président Mike Pence, qui comptent bien se bagarrer pour obtenir l’investiture du parti.

Le sondage USA Today/Ipsos a été réalisé auprès de 2 345 personnes entre le 18 et le 22 août 2022. La marge d’erreur est de 4,2 points de pourcentage.

Lire sur le HuffPost

VIDÉO - Quand le PS s’inspire de… Donald Trump : cette référence qui ne passe pas

Lire aussi

Quand Hillary Clinton soutient Sanna Marin, la Première ministre finlandaise

Après l’annonce de l’annulation partielle de la dette étudiante, la Maison blanche trolle ces élus républicains