Donald Trump "bunkerisé" à la Maison-Blanche : il broie du noir devant la télé

·1 min de lecture

Jusqu’à l’investiture officielle de Joe Biden, le 20 janvier prochain, Donald Trump garde sa place à la Maison-Blanche. Le président des États-Unis sortant pourrait profiter de ses derniers instants de privilégié. En réalité, il s’apitoie sur son sort. Reclus sur lui-même, le magnat de l’immobilier plonge dans des idées noires. Plus rien ne l’enchante. D’après les révélations de CNN, celui qui continue de contester l’élection frôle les murs. Le chef de l’État refuserait, d’ailleurs, toute apparition publique. Ce mardi 10 novembre, nos confrères relataient qu’“aucun événement public” n’avait été mentionné dans l’ordre du jour de Donald Trump. Et ce, pour la dixième fois depuis la victoire de son successeur. Le milliardaire fuit les journalistes et les caméras comme la peste. Un responsable de la Maison-Blanche s’inquiète de son retrait. “Cela ressemble à une mentalité de bunker”, a-t-il affirmé.Toujours d’après le CNN, l’époux de Melania Trump aurait tiré un trait sur ses vacances à Mar-a-Lago. Le républicain de 74 ans devait célébrer les fêtes de fin d’année, comme Thanksgiving, en compagnie de sa famille. Mais il préfère finalement rester à Washington, à la Maison-Blanche. À l’abri des regards, Donald Trump ne prendrait plus la peine d’endosser son rôle de chef de l’État. Ses seules activités consistent à regarder la télévision, toutes les matinées durant, et faire des allers-retours entre le bureau et sa salle à manger. Vidé de toutes ses ambitions, le père d’Ivanka Trump (...)

Lire la suite sur le site de GALA

La vie sexuelle du roi de Thaïlande déchaîne son royaume
Jean Castex : ces ministres qui prennent "un malin plaisir à le torpiller"
"Depuis quand un prof peut s'offrir une BMW", Ivanka Trump méprisante
Lynda Lemay : ses douloureuse confidences sur la mort de son père
"Ma femme n'est plus à moi" : Guy Marchand évoque sa relation atypique avec Adelina