Donald Trump et Barack Obama rendent à leur tour hommage au prince Philip

Benjamin Pierret avec AFP
·2 min de lecture
Donald Trump et Barack Obama - NICHOLAS KAMM, ATEF SAFADI, AFP/Archives
Donald Trump et Barack Obama - NICHOLAS KAMM, ATEF SAFADI, AFP/Archives

L'ex-président américain Donald Trump a déclaré que la mort, vendredi, du prince Philip représentait une perte "irremplaçable" pour le Royaume-Uni, tandis que Barack Obama a salué le départ, à 99 ans, d'un homme qui "a montré au monde comment être un mari dévoué".

"Le monde est en deuil après le décès du Prince Philip, un homme qui incarnait l'âme noble et l'esprit fier du Royaume-Uni et du Commonwealth", a écrit Donald Trump dans un communiqué. "Il s'agit d'une perte irremplaçable pour la Grande-Bretagne et pour tous ceux qui tiennent à notre civilisation", a-t-il ajouté.

"Le Prince Philip était la définition de la dignité et de la grâce britannique", a ajouté le républicain, en présentant ses condoléances et celles de son épouse Melania Trump à la reine Elizabeth II et à toute la famille royale.

"L'époux dévoué d'une femme puissante"

Le démocrate Barack Obama est revenu sur le rôle royal que le défunt avait, selon lui, adopté avec altruisme.

"Aux côtés de la reine ou deux pas derrière elle, comme c'est l'usage, le prince Philip a montré au monde ce que c'était que d'être l'époux dévoué d'une femme puissante", a écrit le 44e président des Etats-Unis.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Gentil et chaleureux"

En racontant sa première rencontre, accompagnée de Michelle Obama, avec la reine et son époux, le démocrate a affirmé que Philip "avait, en particulier, été gentil et chaleureux, avec un sens de l'humour vif et une bonne humeur inépuisable". "Il nous manquera terriblement", a-t-il ajouté.

Plus tôt, le président américain Joe Biden avait salué "les décennies d'action dévouée" du prince Philip, applaudissant notamment, dans un communiqué, les engagements "environnementaux", du duc d'Edimbourg. Le républicain George W. Bush avait été le premier ex-président américain à rendre hommage à sa "longue et remarquable vie": "Il a représenté le Royaume-Uni avec dignité et a apporté une force et un soutien sans limites à la couronne" britannique, avait-il estimé dans un communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com