Donald Trump aurait préféré que cet embarrassant détail dans ses notes passe inaperçu

Romain Herreros
Donald Trump aurait préféré que ce détail dans ses notes passe inaperçu.

INTERNATIONAL - "IL N'Y A EU PAS DE COLLUSION!". Voilà ce que Donald Trump avait écrit au marqueur noir -en très gros caractères et avec une faute d'orthographe- dans ses notes pour sa conférence de presse mardi 17 juillet, au cours de laquelle il a offert un rétropédalage pour le moins spectaculaire concernant son entrevue avec Vladimir Poutine.

Outre la faute d'orthographe sur le mot "collusion", cette annotation fait couler beaucoup d'encre outre-Atlantique, car elle souligne la ligne de crête empruntée par le président américain dans sa défense vis-à-vis de l'ingérence russe pendant la campagne de 2016.

En d'autres termes, il admet que la Russie a interféré dans le processus électoral américain, comme lui martèlent ses services depuis qu'il est en poste, mais nie que cela ait pu jouer en sa faveur.

Donald Trump ne peut pas faire autrement, car cela reviendrait à dire que son élection est -en partie- le fruit d'une manipulation extérieure et non celui de la divine réalisation de son glorieux destin.

C'est pour cette raison qu'il a écrit en TRÈS GROS dans ses notes qu'il n'y a pas eu de collusion entre son équipe de campagne et les services russes, en dépit des conclusions du FBI. Car c'est la seule ligne de défense qu'il lui reste: le dire et le répéter.





À voir également sur Le HuffPost:


Lire aussi :

Après avoir dit à Poutine qu'il le croyait, Trump rétropédale et reconnaît l'ingérence...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post