Donald Trump annonce qu'il va «très, très, très probablement» se représenter en 2024

AP - Charlie Neibergall

À quatre jours des élections de mi-mandat, Donald Trump se projette déjà dans la présidentielle de 2024, misant sur une large défaite des démocrates qui, vendredi, lançaient toutes les forces dans la bataille pour sauver des sièges menacés, y compris dans des bastions comme New York.

« Je vais très, très, très probablement me représenter. Soyez prêts », a lancé l'ex-président républicain jeudi soir à une foule de partisans réunis dans l'État de l'Iowa. « Nous allons reprendre le Congrès, nous allons reprendre le Sénat », a-t-il ajouté. « Et en 2024, nous allons reprendre notre magnifique Maison Blanche ».

Le milliardaire, qui n'a jamais reconnu sa défaite en 2020 et flirte depuis des mois avec l'idée de briguer un nouveau mandat, continue d'exercer son emprise sur le parti républicain. Il a adoubé un grand nombre de ses candidats pour ces « midterms », multiplie les meetings pour les soutenir et s'attribuera probablement leur succès s'ils privent le président démocrate Joe Biden de sa majorité au Congrès.

Les sondages prédisent une large victoire des conservateurs à la Chambre des représentants, qui doit être entièrement renouvelée, et penchent depuis peu pour une courte majorité républicaine au Sénat, où un tiers des sièges sont en jeu.

Le site Axios affirme que l'annonce aura lieu le 14 novembre

Si leurs pronostics se confirment, Donald Trump semble déterminé à profiter de cet élan pour officialiser au plus vite sa candidature et couper ainsi l'herbe sous le pied de potentiels rivaux comme le gouverneur de Floride Ron DeSantis.


Lire la suite sur RFI