Donald Trump annonce prendre de la chloroquine : Didier Raoult réagit

S'il assure être testé régulièrement et ne pas avoir attrapé le coronavirus jusque-là, Donald Trump a quand même décidé de prendre de manière préventive de l'hydroxychloroquine, traitement proposé par le professeur Raoult pour soigner la Covid-19. Assurant avoir entendu beaucoup de choses extraordinairement positives, qu'il n'avait rien à perdre et que depuis qu'il prend le traitement - depuis une semaine et demie - il n'avait pas ressenti d'effets secondaires, le président américain a suscité la polémique alors que de nombreux scientifiques considèrent qu'il s'agit d'une démarche dangereuse. Interrogé sur Radio Classique par Guillaume Durand ce matin, Didier Raoult a donné son avis sur le sujet.

"Un médicament banal"

L'infectiologue marseillais a expliqué "avoir appris ce matin" la nouvelle : "Je ne suis pas le médecin traitant de Donald Trump," a-t-il répondu ironiquement, assurant n'avoir reçu aucun coup de fil au préalable en provenance des Etats-Unis. Puis il a de nouveau pris la défense du traitement qu'il propose pour soigner le coronavirus : "Je voudrais dans ce pays qu'on remette les choses en perspective et qu'on se rende compte jusqu'à quel point il y a eu une hallucination collective des médias et d'un certain nombre de responsables sur l'hydroxychloroquine qui est quand même un des médicaments les plus prescrits au monde que tous les médecins ont prescrits dans leur vie et on s'est retrouvé avec le directeur actuel de l'ANSM (L'Agence nationale de sécurité du médicament

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Alain Delon et Brigitte Bardot ont-ils vécu une histoire d'amour ? Les confidences de l'acteur
Iris Mittenaere : un internaute critique son physique, elle pousse un coup de gueule
Lori Loughlin plaide coupable dans l'affaire des pots-de-vin aux Universités
Vincent Cassel blessé après une chute en scooter, il rassure ses fans : "Je suis en vie, merci"
Apolline de Malherbe visée par le Conseil de déontologie journalistique après son interview de Juan Branco