Donald et Melania Trump expulsés de la Maison-Blanche ? "Des discussions ont eu lieu"

·1 min de lecture

Melania et Donald Trump seront-ils contraints de plier bagage plus tôt que prévu ? A l'approche de l'investiture de Joe Biden, le couple présidentiel s'apprête à quitter la Maison-Blanche. Un départ attendu le mercredi 20 janvier. Seulement voilà, l'invasion du Capitole, à Washington, par des partisans du président des Etats-Unis, fait trembler le pays depuis ce mercredi 6 janvier, et pourrait bousculer les prochains événements. De peur de devoir faire face à de nouvelles violences outre-Atlantique, "de hauts responsables de l'administration" ont discuté d'un éventuel recours au 25e amendement de la Constitution américaine, dans la soirée où l'attaque a eu lieu, d'après le Washington Post repris par The Philadelphia Inquirer.

Pour rappel, ce texte adopté en 1967 permet de démettre un président américain, jugé "inapte", de ses fonctions, avant l'expiration de son mandat. D'après un haut fonctionnaire de l'administration tenu au courant des pourparlers, des discussions préliminaires sont en cours. Loin d'être un fantasme des médias, ce scénario dirigerait alors l'homme d'affaires ainsi que son épouse, lâchée par certains membres de son staff, vers la sortie, de manière anticipée. L'actuel pensionnaire de la Maison-Blanche serait alors remplacé par son vice-président, Mike Pence. Toutefois, rien n'est acté pour le moment.

L'insurrection au Congrès américain, en pleine certification de la victoire du démocrate Joe Biden à l'élection présidentielle - que Donald Trump refuse de reconnaître (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle et Harry enfin décidés à faire la paix avec la famille royale
Tensions entre Mary de Danemark et sa belle-soeur Marie : les nouvelles Kate Middleton et Meghan Markle ?
VIDÉO - "Un gag de plus ?" : le Dr Blachier évoque le problème des aiguilles chez Laurence Ferrari
Inceste, suicides de ses parents... Evelyne Pisier "allait très mal" : "On avait peur qu’elle se tue"
Agnès Buzyn recasée à l'OMS : fin des poursuites judiciaires pour elle ?