Comment Donald continue, à presque 90 ans, de se renouveler

·3 min de lecture

Personnage aussi immuable que Mickey Mouse, Donald Duck, 87 ans depuis juin dernier, continue de se renouveler, en partie grâce aux éditions Glénat, qui publient fréquemment depuis maintenant cinq ans des histoires originales autour des personnages les plus célèbres de Disney. Le dernier album en date, Les Vacances de Donald, offre au célèbre canard colérique une aventure comme il en a rarement vécues depuis des années.

Imaginée par le scénariste Frédéric Brrémaud et le dessinateur Federico Bertolucci, cette histoire muette raconte les mésaventures du malchanceux Donald à la recherche d’un peu de quiétude pendant ses vacances en forêt. Fidèle à la tradition, il n’y parviendra jamais au fil de l'album qui propose certaines des images de Donald les plus belles et les plus inspirées depuis les récits de Don Rosa. Rien d’étonnant de la part de ce duo connu pour Love, une série d’albums muets entre documentaire et fiction sur la vie animale.

"Grâce au dessin formidable et très réaliste de Federico, la série a été remarquée. Federico est issu de l'Académie Disney de Milan. Il a réalisé de nombreuses planches dans Topolino, l'équivalent du Journal de Mickey italien. De mon côté, j'ai toujours été un grand lecteur des histoires Disney. Alors forcément, l'occasion était trop belle", se souvient Frédéric Brrémaud. "On en a parlé très vite à notre éditeur qui nous a encouragés à proposer une histoire. Les Vacances de Donald sont nées comme ça."

Avec Les Vacances de Donald, ils rendent hommage à Carl Barks, le grand maître des histoires des canards de Disney, et aux dessins animés des années 1950, "où Donald Duck chassait l'ours, partait en pique-nique et quittait la ville pour se ressourcer dans la nature", indique le scénariste. Le dessinateur a de son côté dessiné Donald avec sa veste bleue des courts métrages animés, "sans bouton et avec le nœud papillon noir", précise-t-il.

"Avec Donald, c'est la révolution mexicaine perpétuelle"

Le duo a voulu réunir dans une même histoire le Donald purement burlesque du dessin animé et le Donald plus complexe des comics, avec une nette préférence pour le premier. "Le Donald des dessins animés est plus débridé, il exagère et les gags sont plus visuels", commente Frédéric Brrémaud. "C’est surtout l’humour qui diffère", renchérit Federico Bertolucci. "Dans l’animation, on utilise plus la pantomime et le burlesque."

"Quand Donald parle [dans le dessin animé], on le comprend à peine", ajoute encore Frédéric Brrémaud. "Dans les BD, il est souvent plus posé, plus réfléchi. Il s'exprime avec des bulles. C'est très clairement vers le dessin animé que l'on s'est tournés." Une histoire muette de Donald permet aussi de découvrir un autre aspect de sa personnalité, souligne-t-il:

"Donald, dans cet album, se promène dans la nature. Il observe, s'émerveille ou s'énerve. Et pour exprimer ce qu'il ressent, il n'a pas besoin de mots. À la limite, on aurait pu mettre des onomatopées, mais les expressions que lui a réservées Federico sont assez éloquentes pour s'en passer. C'était enfin une occasion de montrer aux lecteurs que l'on peut très bien raconter une histoire sans dialogue."

Lettre d’amour aux balades en forêt et à l'observation des animaux et des plantes, Les Vacances de Donald est aussi un hommage à celui qui est souvent considéré comme l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur personnage de l’univers Disney. Un personnage "irascible, pas méchant, capable du pire", qui peut faire rire de mille façons différentes.

"Avec tous ses terribles défauts, c’est un bon bougre, ses principes sont nobles… et il me fait toujours rire!", s’exclame Federico Bertolucci. "Avec Donald, c'est la révolution mexicaine perpétuelle", s’amuse Frédéric Brrémaud: "on rit, on pleure, on est fait général, et deux secondes plus tard, on est dégradé. Et ça recommence!"

Les Vacances de Donald, Frédéric Brrémaud (scénario) et Federico Bertolucci (dessin), Glénat, 48 pages, 15 euros.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles