« Don’t worry darling » a déjà fait parler de lui mais pas pour les bonnes raisons

Florence Pugh et Harry Styles dans Don’t Worry Darling. Au cinéma le 21 septembre 2022.
Warner Bros Florence Pugh et Harry Styles dans Don’t Worry Darling. Au cinéma le 21 septembre 2022.

Warner Bros

Florence Pugh et Harry Styles dans Don’t Worry Darling. Au cinéma le 21 septembre 2022.

CINÉMA - Des polémiques à en donner le tournis. Le deuxième long métrage d’Olivia Wilde, Don’t Worry Darling dans lequel Harry Styles et Florence Pugh partagent l’affiche, sort en salle ce 21 septembre. Un long métrage inspiré, d’après la réalisatrice, de classiques comme Matrix et The Truman Show, mais remis au goût du jour.

Un film attendu par certains pour le synopsis qui promet un thriller dystopique de qualité, mais d’autres auraient clairement préféré un documentaire sur les coulisses de l’œuvre. Un crachat qui n’en est pas un, un couple qui s’ignore, « Miss Flo » absente de la promotion, Shia LaBeouf viré ou pas, des câlins et des sourires surjoués… Tous les faits et gestes de l’équipe du film ont été observés à la loupe par les internautes depuis de longues semaines.

Le long métrage raconte la chronique d’une communauté vivant dans une petite ville construite au milieu du désert californien par un homme d’affaires (Chris Pine). Là-bas, Alice (Florence Pugh) vit réglée comme une horloge avec son mari Jack (Harry Styles). Elle fait du shopping avec ses copines, du jardinage... une routine qu’elle semble apprécier. Mais pour profiter de cette vie idyllique, les habitants doivent respecter une règle : ne jamais sortir des limites de la ville.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Un tournage sous tension

Dès le tournage, l’ambiance n’était pas au top. Initialement, Florence Pugh devait jouer la parfaite épouse en face de l’acteur Shia LaBeouf et non d’Harry Styles. Mais cette dernière aurait confié à la réalisatrice ne pas être à l’aise pour jouer son rôle avec cet acteur. Shia LaBeouf étant accusé de violence conjugale par la chanteuse britannique FKA Twigs en 2021. Olivia Wilde prend la décision de le virer.

« J’avais une responsabilité envers elle. Je suis comme une maman ours. Ce n’était pas un coup de téléphone facile mais il a compris. […] Ce n’est pas l’état d’esprit que je demande pour intégrer mes productions. J’espère qu’il ira mieux, c’est une grosse perte quand une personne aussi talentueuse n’est plus en mesure de travailler », raconte-t-elle à Vanityfair.

L’acteur s’est défendu auprès de Variety, le 26 août 2022, en expliquant avoir quitté le tournage de son plein gré pour un problème d’emploi du temps. Il a également dévoilé des messages et une vidéo d’Olivia Wilde dans lesquels elle souhaite que Shia LaBeouf garde son rôle avec « Miss Flo ».

La réalisatrice, qui cherche un nouvel acteur, caste en visio Harry Styles et lui donne le rôle. Mais là encore, une rumeur teintée de misogynie surgit. Pendant le tournage du film, Olivia Wilde aurait eu son petit préféré : Harry Styles, qui n’est autre que… son nouveau compagnon (après avoir été recruté) et elle aurait négligé Florence Pugh.

« On se méfie beaucoup des femmes en position de pouvoir […] On nous accorde rarement le bénéfice du doute. Florence a fait le travail pour lequel je l’ai engagée, et elle l’a fait à merveille. Je l’ai chaque jour admirée. Nous avons bien travaillé toutes les deux », explique Olivia Wilde au magazine.

Une promotion chaotique

Même quand le long métrage est enfin prêt à accueillir son public et que l’équipe du film a survécu à tous les dramas, la promotion aussi a le droit à sa vague de rumeurs.

La première du film a eu lieu à la Mostra de Venise le lundi 5 septembre dernier, mais un détail n’a échappé à personne : Florence Pugh a boudé la conférence de presse. Les journalistes en ont profité pour demander à Olivia Wilde de s’exprimer sur les querelles internes avec l’actrice en tête d’affiche. « Elle est incroyable dans le film et en ce qui concerne les potins sans fin des tabloïds et tout le bruit qui nous entoure, Internet se nourrit tout seul », a évacué la réalisatrice. « Je n’ai pas besoin d’y contribuer ».

Florence Pugh est également accusée de ne pas soutenir vraiment le projet sur ses réseaux sociaux. À cela, Olivia Wilde explique à Vanityfair que l’actrice est très demandée. « Elle est en plein tournage de Dune. Je sais que certains s’attendent à ce qu’elle poste plus sur les réseaux mais je ne l’ai pas recrutée pour poster. Je l’ai recrutée pour jouer et elle a comblé toutes mes attentes. C’est tout ce qui importe pour moi. »

Malgré tout, Don’t Worry Darling très attendu à Venise, a eu une standing ovation de quatre minutes. C’est Florence Pugh qui a ensuite interrompu les applaudissements en se dirigeant vers la sortie, incitant le reste de l’équipe à la suivre.

De son côté, Harry Style a été pris pour cible sur Twitter après qu’une vidéo de lui le montrant s’asseoir près de Chris Pine et lui cracher dessus devient virale, avec le hashtag #SpitGate, pour « l’affaire du crachat ».

À son retour sur scène du Madison Square Garden le 7 septembre, Harry Styles en a profité pour revenir sur la rumeur. Dans une vidéo filmée et diffusée par un fan, il raconte : « C’est merveilleux, merveilleux, merveilleux d’être de retour à New York. J’ai juste fait un crochet très rapide par Venise pour cracher sur Chris Pine », avant d’ajouter en riant : « Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes de retour ! ».

Le 6 septembre dernier, les acteurs Harry Styles et Chris Pine avaient déjà démenti cette rumeur par le biais de leurs porte-parole : « Cette histoire est ridicule. Une invention totale, le résultat d’une étrange illusion sur Internet qui est clairement trompeuse et ouvre la porte à de folles spéculations. Que ce soit bien clair : Harry Styles n’a pas craché sur Chris Pine. »

Don’t Worry Darling sort en salle ce 21 septembre 2022 et emportera avec lui peut-être, toutes les rumeurs autour de la production du film.

À voir également sur le HuffPost : Harry Styles et Florence Pugh ont enflammé Venise avec Don’t Worry Darling

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi