Don de sang : des seringues antidouleur contre la phobie des aiguilles

Aujourd’hui, on célèbre la journée mondiale des donneurs de sang. L’objectif étant de sensibiliser sur l’importance des dons et de remercier les volontaires. Reste que la peur des aiguilles continue à en dissuader plus d’un. C’est pourquoi on travaille désormais sur des seringues antidouleur.

Ce n’est pas la première fois que l’on en entend parler. Mais dire « qu’une piqûre qui ne fait pas mal », c’est de la mauvaise foi. Car, sans anesthésie, on ressentira toujours une douleur, même petite, tout simplement parce qu’on nous perce la peau. C’est pourquoi j’adore cette nouvelle approche de deux ingénieurs espagnols. Leur idée : tromper notre cerveau en lui faisant croire que l’on nous pique à un endroit différent.

En fait, la seringue est insérée dans un étui avec des dizaines d’aiguilles. Pas des aiguilles qui piquent, des aiguilles avec un bout plat. Il ressemble à ces boîtes pleines d’aiguilles, dans lesquelles on mettait sa main ou sa tête pour faire des sculptures de PIN art. Sauf que là, l’une de ces aiguilles est, en fait, celle de la seringue. On va ressentir des dizaines de petits picots de fausses aiguilles qui vont tromper notre cerveau. Du coup, on ne fera même plus attention quand la vraie, elle, va vraiment nous piquer.

Et c’est efficace ? Ça a été prouvé ?

Oui, le système est testé pour les prises de sang et dans plusieurs centres de vaccination en Espagne. C’est une façon de nous distraire pendant la piqûre. Car on le rappelle : la peur des aiguilles est totaleme...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles