Don du sang : une campagne pour sensibiliser aux sangs rares, qui concerneraient jusqu'à 1 million de Français

·1 min de lecture

C'est une campagne inédite que s'apprête à lancer lundi l'Etablissement français du sang (EFS) : la première semaine de sensibilisation aux sangs rares. De quoi s'agit-il? "On parle de sang rare quand la fréquence dans la population ne dépasse pas 0,4% et qu'il n'y a pas de solution alternative pour transfuser les personnes qui en sont porteuses", explique le professeur Jacques Chiaroni, directeur de l'EFS PACA-Corse et spécialiste du sujet. Si tout le monde connaît en effet les groupes sanguins A, B, O, et les rhésus + et -, la plupart ignore qu'il en existe en réalité beaucoup plus. "On dénombre 380 groupes sanguins différents, qui varient selon nos gènes, en fonction de notre histoire et de nos origines géographiques, poursuit le chercheur. Parmi eux, 250 sont considérés comme rares". En France, ajoute-t-il, "on estime que 700.000 à un million de personnes sont porteuses d'un sang rare. Mais on en a répertorié seulement 10 à 15%".

Les personnes originaires d'Afrique, des Caraïbes et de l'Outre-mer davantage exposées

Pour soigner efficacement tous les malades en leur fournissant des produits sanguins les plus proches possibles de leurs caractéristiques, il est donc indispensable que la diversité des donneurs reflète celle des patients. Et comme des groupes sanguins peuvent être fréquents dans certaines zones géographiques, mais d'autres beaucoup moins, toute la population est concernée. "Moi, par exemple, je suis rhésus -, un groupe sanguin porté par 15% des Européens, déc...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles