Un Don Juan japonais escroquait ses 35 petites amies

·1 min de lecture

Un Don Juan, qui entretenait simultanément 35 relations, a été arrêté au Japon pour escroquerie, rapportait le 20 avril MBS. Takashi Miyagawa, travailleur à temps partiel et sans domicile fixe de la région du Kansai, aurait promis à chacune de ces femmes une relation sérieuse, tout en leur mentant sur sa date d'anniversaire, pour avoir un maximum de cadeaux, relatent le Daily Mail et SoraNews24.

Le vrai anniversaire de l'homme de 39 ans est le 13 novembre, mais il aurait fait croire à l'une de ses amantes, de 47 ans, qu'il était né le 22 février. A une autre victime, âgée de 40 ans, il lui avait dit que c'était en juillet. Une troisième femme de 35 ans, pensait quant à elle que son anniversaire était en avril... Au total, Takashi Miyagawa les aurait délestées de 765 euros de cadeaux d'anniversaire, de vêtements et d'argent liquide. Selon SoraNews24, le nombre total de victimes s'élève pour l'heure à 35, mais elles pourraient être bien plus.

>> A lire aussi - Une septuagénaire arnaquée de plusieurs dizaines de milliers d’euros par un faux séducteur en ligne

Le suspect a rencontré ses victimes alors qu'il travaillait pour une société de marketing vendant, entre autres, des pommes de douche à hydrogène. Il aurait ciblé des célibataires, leur promettant une relation sérieuse, voire même un mariage. Finalement pas si dupes, les 35 victimes ont formé un collectif et sont allées dénoncer ce serial-lover à la police, en février dernier. Les investigations se poursuivent alors que plusieurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

25 euros le faux test PCR : le petit trafic d'un couple des Yvelines
Pour bénéficier de congés, un couple taïwanais s'est marié quatre fois en un mois
Un cluster découvert dans une maison de retraite américaine malgré la vaccination des pensionnaires
Comment obtenir un Thermomix gratuitement, déclarez au fisc vos ventes sur les plateformes collaboratives… Le flash éco du jour
Un Burger King fermé administrativement gagne contre l’Etat au tribunal