Le domaine de Chantilly, privé de recettes, demande à l'Etat de l'aider

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Le domaine de Chantilly (Oise), qui possède la deuxième plus grande collection d'art ancien de France, en grande difficulté financière faute de billetterie, avait lancé une campagne de dons. Elle est insuffisante et il en appelle aujourd'hui à l'Etat pour le sauver. Etablissement public au statut très particulier, il ne bénéficie pas des aides attribuées à d'autres établissements, publics ou privés.


Avec la crise sanitaire, le domaine de Chantilly s'est transformé en belle endormie, qui en appelle à l'Etat pour le sauver. Cinq mois de fermeture en 2020 ont occasionné 5 à 6 millions de pertes. L'ardoise s'allonge chaque jour un peu plus : énormes frais d'entretien, de chauffage. Charges pour les 130 salariés, des conservateurs aux palefreniers. Aucune billetterie. Les 130 spectacles équestres annuels annulés...

Chantilly qui s'enorgueillissait d'avoir 450 000 visiteurs par an, dont 30% d'étrangers, "en appelle au gouvernement, au président de la République", souligne à l'AFP Christophe Tardieu, son administrateur général. Il a lancé sur internet une collecte inédite qui a déjà rapporté 100 000 euros. Des dons bienvenus mais complètement insuffisants.

La trésorerie à zéro en avril "si nous continuons ainsi"

"On ne peut (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi