Insulté puis fauché par une voiture, un homme victime d'une agression raciste

·2 min de lecture
L'automobiliste démarre et revient quelques instants après pour lui foncer dessus. (Getty Images/EyeEm)

L'agresseur a foncé avec sa voiture sur un homme devant son domicile après l'avoir insulté.

Un père de famille âgé d'une quarantaine d'années s'est fait renversé devant son domicile par un homme qui venait de l'insulter, rapporte L'Est Républicain. 

Les faits se sont déroulés à Dole (Jura) mercredi 21 avril, en début d'après-midi. Adil Sefrioui est chez lui avec sa famille. Son épouse aperçoit depuis la cuisine un individu qui prend des photos de leur domicile. Leurs quatre enfants jouent à ce moment-là sur la terrasse. 

"Bicot, tu passes sous le capot aujourd’hui !"

Adil Sefrioui va demander à l'individu, âgé de plus de 70 ans, de voir les photos qu'il vient de prendre. L'échange ne convient pas à l'homme qui se met à l'insulter. "Il m’a dit aussitôt ‘aaah, bicot, tu passes sous le capot aujourd’hui !'", relate le quotidien. 

Il demande à sa femme d'appeler la police et tente de retenir l'individu. Ce dernier lui donne un coup dans la poitrine à l'aide du boîtier de son appareil photo. 

C'est après ce moment-là que sa femme commence à filmer la scène avec son téléphone. L'homme s'approche de la clôture de la terrasse et Adil Sefrioui lui donne un coup de pied pour l'en empêcher. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'homme continue d'insulter Adil Sefrioui et le menace avec un croisillon qu'il a pris dans son coffre de voiture. Il finit par remonter dans son véhicule. Pour que la police puisse l'intercepter, Adil Sefrioui tente de le retenir et agrippe la portière du véhicule.

L'automobiliste part et revient quelques instants plus tard pour lui foncer dessus. Ce dernier saute sur le capot et le véhicule s'empale dans la clôture de la terrasse où se trouvent derrière les enfants et leur mère. 

Adil Sefrioui a plusieurs fractures au nez et au doigt, des douleurs et doit porter une minerve. 

L'agresseur a été placé en garde à vue ce lundi et prétend n'avoir fait que se défendre. Une enquête est ouverte pour chercher à établir les tenants et aboutissants de cette altercation et les faits avant le début de la vidéo. 

Ce contenu pourrait également vous intéresser :