"Que doit-il se passer pour que les choses changent?": l'émotion de James Corden après la fusillade d'Uvalde

James Corden à Los Angeles  - Rich Fury - Getty Images North America - AFP
James Corden à Los Angeles - Rich Fury - Getty Images North America - AFP

"Que doit-il se passer pour que les choses changent ici". Au lendemain de la fusillade à l'école élémentaire Robb, à Uvalde, au Texas, James Corden a tenu à prendre la parole à propos de cet événement tragique, qui a coûté la vie à dix-neuf enfants et deux enseignants.

En amont de son émission The Late Late Show, diffusée mercredi, l'animateur de 43 ans a adressé un monologue émouvant dans lequel il partage notamment son sentiment "d'incompréhension" face à ce drame.

"En tant que père, je ne peux pas imaginer l'horreur de cet appel téléphonique. Lorsque je dépose mes enfants à l'école ce matin et que je les embrasse pour leur dire au revoir, il ne vous vient pas à l'esprit que cela pourrait être le dernier au revoir", a-t-il déclaré avec émotion.

"Je suis si profondément triste pour les familles des victimes, pour le traumatisme des survivants et pour l'avenir que ces enfants n'auront jamais", a-t-il ajouté.

"L'argent des armes continue à faire obstacle à la moralité"

James Corden, de nationalité britannique mais qui a déménagé à Los Angeles en 2015, a également exprimé sa frustration quant à la violence liée aux armes qui sévit aux États-Unis. Dans sa prise de parole, il exhorte les législateurs du pays à agir sur le contrôle des armes à feu.

"Lorsqu'on a un problème, vous le résolvez. Vous êtes à l'avant-garde de la médecine, de la technologie, de l'innovation. Quand il y a une guerre mondiale, c'est vers vous qu'on se tourne. Pourtant, sur cette question, l'Amérique est l'un des endroits les plus arriérés du monde", a-t-il assuré la gorge nouée.

Et de conclure: "L'argent des armes continue à faire obstacle à la moralité. Je garde l'espoir que ce pays finira par se réveiller et changer cette culture insensée des armes à feu. Mes pensées vont tout simplement à chaque personne au Texas ce soir."

876450610001_6306833610112

Le drame d'Uvalde est la deuxième fusillade la plus meurtrière dans une école de l'histoire du pays, derrière la tuerie de l'école Sandy Hook à Newton, en 2012. Il y a quelques jours, une autre fusillade raciste avait fait dix morts à Buffalo, dans l'État de New York. Une fusillade a également eu lieu en Californie, dans une église.

Au Texas, selon Jean-Éric Branaa, spécialiste des États-Unis, "27 écoles ont été touchées" par des incidents impliquant des armes à feu depuis le début de l'année.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles