Doit-on craindre un black-out à cause d'une intelligence artificielle qui dysfonctionne ?

·1 min de lecture

Difficile de trouver un exemple actuel d’application de l’IA jouant un rôle crucial dans notre quotidien. En revanche, dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures de transport ou encore de la banque, bien des entreprises s’appuient sur des algorithmes.

Cet article est issu du Hors-série de Sciences et Avenir n°199 daté octobre-novembre 2019.

Et si un jour, l’intelligence artificielle… tombait en panne ? Plus sérieusement, qu’adviendrait-il demain si, suite par exemple à un dysfonctionnement sérieux du cloud d’Amazon ou autre Gafam, certaines applications de l’IA ne fonctionnaient plus ? Bien sûr, ces géants nous assurent que leur dispositif est hautement redondant et réparti sur le globe, que même si un data center était à genoux, un autre, ailleurs, prendrait le relais.

"Nous avons une grande capacité à devenir rapidement dépendants de nos innovations technologiques"

Mais imaginons un concours de circonstances : Amazon (un tiers du cloud mondial) est dans les choux. Les milliers de services hébergés sur ses serveurs sont aux abonnés absents… parmi lesquels une petite proportion roule à l’IA. Aurions-nous sous la main des solutions de rechange ? Doit-on redouter une catastrophe ? "Nous avons une grande capacité à devenir rapidement dépendants de nos innovations technologiques, pointe Jean-Gabriel Ganascia, professeur à la faculté des sciences de Sorbonne Université et président du comité d’éthique du CNRS. Depuis que le guidage GPS s’est banalisé, nous n’avons plus de cartes dans la boîte à gants. Et la plupart d’entre nous ne sait plus trop s’en servir. Si un jour les services de géolocalisation tombaient en panne, il nous faudrait du temps pour réapprendre à vivre sans eux. On peut craindre qu’il en irait de même pour toute application de l’intelligence artificielle."

Bien des entreprises s’appuient sur des algorithmes

Difficile de trouver un exemple actuel d’application de l’IA jouant un rôle crucial dans notre quotidien. En revanche, dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures de transport ou encore de la banque, bien des entreprises s’appuient sur des algorithmes pour l’aide à la décision, l’optimisation, la régulation… On peut craindre des blocages. Des réseaux (électrique ou ferroviaire, par exemple[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles