"Je dois les tuer, malheureusement" : dans les pas d'Andriy, sniper et loup solitaire dans l'est de l'Ukraine

BFMTV a pu suivre Andriy, un sniper ukrainien, dans l'est de l'Ukraine. Tous les soirs, ce loup solitaire tente d'abattre des soldats russes. Et assure qu'il continuera "aussi longtemps qu'il le faudra."

L'armée de Volodymyr Zelensky demande régulièrement des chars à ses partenaires et alliés européens. Mais les forces ukrainiennes ne reposent pas uniquement sur les armes mobiles: artillerie, infanterie et aussi sniper vont tous les jours au front pour tenter de repousser l'armée russe.

C'est le cas d'Andriy, un ancien militaire désormais loup solitaire, qui "travaille" la nuit, seul. Comme tout sniper, il est armé d'un fusil de haute précision. "Il y a un silencieux, une lunette à vision thermique... Et j'utilise des balles russes", dit-il, masqué, au micro de BFMTV.

"D'ailleurs je dois admettre qu'elles sont de bonne qualité! Je pense que c'est normal, après tout, de tuer l'ennemi avec ses propres armes."

Ce n'est qu'une fois la nuit tombée qu'Andriy se dirige en direction du front. "Là-bas, personne ne viendra me secourir, je peux y laisser ma peau", assure-t-il.

"Que cette guerre se termine le plus vite possible"

Une fois arrivé à proximité de l'endroit souhaité, il enfile son équipement de sécurité avant de se positionner à l'orée d'un bois, et d'attendre sa proie. Pour se faire discret, c'est dans le noir complet, avec une vision infrarouge, que ce sniper rejoint sa position.

Le lendemain matin, chez lui, il montre devant les caméras de BFMTV le résultat de sa nuit

"Là, il y a deux hommes qui s'apprêtent à installer des mines antipersonnel: ma balle les touche tous les deux, vous voyez ils tentent de ramper... Même si j'en ai tué que deux, j'ai fait du bon travail parce qu'ils n'ont pas eu le temps d'activer les mines", se félicite le sniper.

Andriy assure qu'il "ne prend pas de plaisir à tuer des Russes." Il "veut simplement que cette guerre se termine le plus vite possible. Et pour ça je dois les tuer, malheureusement."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Pologne annonce l'envoi de chars en Ukraine