Un documentaire révèle que selon son père, Britney Spears serait atteinte de démence

·2 min de lecture

Un nouveau documentaire consacré à la tutelle de Britney Spears et diffusé cette semaine sur la BBC explique que le père de la chanteuse affirme qu’elle est atteinte de démence.

La tutelle de Britney Spears est au centre de toutes les interrogations. Alors que la chanteuse a demandé à être présentée au juge afin de s’exprimer pour la première fois en personne au mois de juin prochain, un nouveau documentaire diffusé sur la BBC offre de nouvelles révélations sur sa situation. D’après le programme titré «The battle for Britney», que «Metro UK» a visionné, son père aurait affirmé dans des documents officiels réclamant sa tutelle que sa fille est atteinte de démence.

A lire :Libérez Britney Spears !

Le journaliste Mobeen Azhar, qui a réalisé l’enquête, explique dans le documentaire avoir découvert ces accusations de démence après qu’une fan de la star, qui se bat pour le mouvement #FreeBritney, a déclaré : «J’ai déjà vu des personnes atteintes de démence et c’est impossible qu’un patient qui en souffre puisse enchaîner les tournées mondiales, faire des concerts à Las Vegas et puisse apprendre 27 tableaux scéniques différents et des chorégraphies entières». Hayley Herm, la fan, assurait également que Britney Spears était maintenue sous médicaments. «Je me suis dit que cela ne pouvait pas être vrai et que c’était sans doute une théorie du complot», commente Mobeen Azhar. Mais en faisant des recherches, il a fini par trouver les fameux papiers remplis par le père de l’artiste sur un site de fan, précisant cependant ne pas pouvoir confirmer leur authenticité. Dans ces documents signés en 2008, au moment de la mise sous tutelle de sa fille, Jamie Spears, aurait coché une case justifiant son placement pour cause de «démence ou traitement». «Il n’y a que deux options à cela. Soit Britney est atteinte de démence. Je ne suis pas médecin mais si c’est le cas, alors le monde n’est pas au courant de ça.(...)


Lire la suite sur Paris Match