Un documentaire (en réalité virtuelle) pour commémorer le 11 Septembre

·1 min de lecture
Diffusé sur le site Web de la firme Oculus, ce film en réalité virtuelle nous offre la possibilité de redécouvrir les Twin Towers.
Diffusé sur le site Web de la firme Oculus, ce film en réalité virtuelle nous offre la possibilité de redécouvrir les Twin Towers.

Créée il y a quatre ans, la société Targo s'était fait remarquer en 2019 par un film exceptionnel offrant aux spectateurs la possibilité de découvrir, en réalité virtuelle, la ville de Mossoul libérée du joug de l'État islamique. Le tout depuis les airs, en compagnie d'un groupe d'amateurs de parapente. L'an dernier, cette petite société de production française s'était payé le luxe d'être deux fois nominée à la prestigieuse cérémonie des Emmy Awards pour deux films différents. Le premier permettant de visiter de manière immersive Notre-Dame de Paris avant et, surtout, après l'incendie de la cathédrale. Le second évoquant de manière poétique l'expérience du confinement dans quatre villes à travers le monde.

L'entreprise, fondée par deux anciens étudiants de Sciences Po, refait parler d'elle aujourd'hui avec un nouveau court-métrage documentaire commémorant les attentats de New York du 11 septembre 2001. La dernière production de Chloé Rochereuil et Victor Agulhon, 27 ans chacun, nous emmène à la rencontre de Genelle Guzman-McMillan, l'une des 18 survivantes de l'attentat, extraite des décombres du World Trade Center près de 27 heures après l'effondrement des tours.

C'est Genelle Guzman-McMillan, l'une des 18 survivantes de l'attaque terroriste, aujourd'hui âgée de 51 ans, qui nous raconte comment elle a vécu les attentats du 11 Septembre. © DROriginaire de l'île de Trinidad-et-Tobago dans les Caraïbes, Genelle, alors âgée de 31 ans, était arrivée aux États [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles