Dans un documentaire, le pape François défend le droit à l'union civile des homosexuels

·2 min de lecture

Dans un documentaire intitulé Francesco, projeté ce mercredi au Festival international du film de Rome, le pape François affirme soutenir les unions civiles entre homosexuels. Des propos inédits, même s’il a déjà fait preuve d'ouverture et de compassion envers les homosexuels.

Jamais le pape François ne s'était exprimé avec une telle force et une si grande liberté de ton en faveur des unions civiles pour les couples homosexuels. « Les personnes homosexuelles ont le droit d'être en famille. Ce sont des enfants de Dieu, elles ont le droit à une famille », déclare-t-il dans le documentaire Francesco du réalisateur Evgeny Afineevsky, présenté ce mercredi à la Fête du cinéma de Rome. « Ce qu'il faut, c'est une loi d'union civile, elles ont le droit à être couvertes légalement. J'ai défendu cela ».

Depuis son élection à la tête de l'Eglise catholique, le pape François avait déjà évoqué à plusieurs reprises, sans la rejeter, la notion d'unions civiles pour les personnes de même sexe. Lorsqu'il était encore archevêque de Buenos Aires, Jorge Bergoglio avait aussi défendu le bien-fondé de cette protection légale, dans le contexte d'un débat animé en 2010 dans son pays sur la légalisation des mariages gays, raconte son biographe Austen Ivereigh.

Ses déclarations en espagnol font suite dans le documentaire au témoignage d'un homosexuel catholique, père de trois enfants, qui lui a demandé dans une lettre s'ils devaient fréquenter son église. Le pape l'a ensuite appelé au téléphone pour lui conseiller d'être transparent sur son choix de vie dans sa paroisse et d'y amener ses enfants.

Si le souverain pontife a fait preuve d'ouverture envers les homosexuels, en affirmant régulièrement qu'ils doivent être accueillis avec respect dans les paroisses catholiques et en conseillant aux parents de ne pas les rejeter, il reste toutefois fermement opposé à leur « mariage ». « Le mariage c'est un homme et une femme. Ça c'est le terme précis. Appelons l'union du même sexe "union civile" », avait notamment déclaré le pape François dans un livre d'entretiens réalisés par le sociologue français Dominique Wolton, publié en 2017.

« Le "mariage" est un mot historique. Depuis toujours dans l'humanité, et non seulement dans l'Eglise, c'est un homme et une femme. On ne peut pas changer cela comme ça », insistait encore le souverain pontife, en critiquant par ailleurs « l'idéologie du genre » qui apprend aux enfants qu'ils peuvent « choisir leur sexe ».

(Avec AFP)