Dans un document interne, Nestlé reconnaît que 60% de ses produits ne sont pas bons pour la santé

·1 min de lecture

Le groupe suisse Nestlé a affirmé lundi être en train de travailler sur sa stratégie concernant ses produits alimentaires, après la publication d'un article du Financial Times rapportant que la majorité de ses produits n'obtiennent pas un score suffisant pour être jugés bons pour la santé. Dans une présentation interne diffusée aux cadres dirigeants, le géant de l'alimentation reconnaît que plus de 60% de ses grands produits de consommation et boissons ne répondent pas à "la définition de santé" et que "certaines de nos catégories ne seront jamais saines", quelle que soit la façon dont le groupe les reformule, rapporte le quotidien britannique des affaires. 

Dans cette présentation, vue par le Financial Times, le groupe propriétaire notamment des confiseries Smarties et chocolats Crunch reconnaît que seuls 37% de ses produits et boissons obtiennent une note supérieure à 3,5 étoiles dans le système de notation à 5 étoiles, utilisé en Australie. La note de 3,5 est la barre considérée comme bonne pour la santé dans ce système mis au point pour guider les consommateurs dans leurs achats, à l'image du système Nutriscore.

Ce chiffre ne concerne ni la nutrition infantile ni la nutrition médicale

Le chiffre de 60% évoqué dans la présentation ne porte toutefois que sur une partie de son portefeuille de produits, précise le quotidien aux pages saumon. Il ne concerne pas la nutrition infantile, ni les produits pour animaux de compagnie, le café ou encore la nutrition médicale. En pratiq...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles