DOCUMENT FRANCEINFO. "J'ai vu beaucoup de morts, des gens massacrés" : Kinan, 10 ans, a passé la moitié de sa vie comme esclave de Daech

Matthieu Mondoloni
Kinan, 10 ans, est libre depuis une semaine. Il a passé cinq années comme esclave d'un jihadiste du groupe État islamique en Syrie.

Kinan, 10 ans, est libre depuis une semaine. Il a passé cinq années comme esclave d'un jihadiste du groupe État islamique en Syrie.

Il s’appelle Kinan, il a 10 ans. Il a été libéré il y a une semaine, après cinq années passées à servir un jihadiste syrien du nom de Abou Saad. Dans les cohortes de civils évacués de la région de Baghouz en Syrie, où le "califat" de l’Etat islamique vit ses derniers jours, se trouvent beaucoup d’enfants. Des enfants de jihadistes, mais aussi des esclaves de l’Etat islamique, comme Kinan, qui a accepté de raconter son histoire à nos envoyés spéciaux.

L'histoire de Kinan commence en 2014 quand il est fait prisonnier par Daech. Les jihadistes viennent de prendre, en quelques heures seulement, la ville yézidie de Sinjar, dans le nord-ouest de l’Irak. Avec lui, son père, sa mère, son frère et ses soeurs sont faits prisonnier. Kinan n’oubliera jamais ce qu’il a vu : "Beaucoup de morts, des gens massacrés par les combattants de l’Etat islamique, ils nous frappaient beaucoup." Le garçon marque une pause. Puis il lâche : "Ils ont exécuté mon père, sans raison."

Ils ont exécuté mon père, vendu ma sœur et ma mère est morte

Kinan, esclave de Daech

Kinan a les yeux dans le vide. On entend des enfants jouer dehors. Le petit garçon raconte qu’ils étaient enfermés dans une école. Sa grande soeur est vendue. Eux sont achetés par Abou Saad qui les emmène dans la région de Baghouz en Syrie dans le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi