DOCUMENT FRANCE 3. "Daech a toujours une volonté intacte de frapper le territoire", selon le nouveau patron de la DGSI

France 3

Il est le nouveau visage du renseignement français. Laurent Nunez, qui a succédé à Patrick Calvar en juin à la tête de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a accordé sa première interview télévisée au "19/20" de France 3, mardi 14 novembre. Il y dresse un état des lieux de la menace terroriste en France : "Daech a toujours une volonté intacte de frapper le territoire", prévient cet ancien préfet de police des Bouches-du-Rhône, âgé de 53 ans.

Ancien énarque, Laurent Nunez doit rejoindre la "task force" anti-terroriste mise en place par Emmanuel Macron, aux côtés de Pierre de Bousquet de Florian, l'ex-numéro 1 de la DST, qui dirige la nouvelle structure : le Centre national de contre-terrorisme (CNCT).

"Tous les 'revenants' sont complètement tracés"

L'homme a plus de 4 000 personnes sous ses ordres dans la lutte contre le terrorisme. "Tous les 'revenants' [les Français partis soutenir l'Etat islamique en Syrie et en Irak, et qui reviennent désormais en France] sont complètement tracés, précise Laurent Nunez à France 3. "On a 244 individus, dont la très grande majorité ont été judiciarisés, aux mains de la justice. Pour les autres, ils sont connus, suivis par les services de renseignement, donc ils sont tracés, y compris les mineurs", précise-t-il.

"La crainte la plus forte est celle des individus présents sur le territoire français qui pourraient passer à l'action en répondant à la propagande de Daech", ajoute Laurent Nunez. Au total, en France, 18 000 individus sont fichés pour leur radicalisation à caractère terroriste. Et 4 000 d'entre eux, les plus dangereux, sont suivis par les hommes de la DGSI.



Retrouvez cet article sur Francetv info

"Je veux savoir la vérité" : quinze ans après l'abandon de la piste Francis Heaulme, une femme cherche toujours le meurtrier de son père
Des Alsaciens ont vu "une énorme boule bleue" dans le ciel, peut-être un météore
Foot : le match Dijon-Troyes, menacé par un mystérieux "commando", sous surveillance policière renforcée
Vidéo. Yves lefevre : "Les policiers sont en rupture sociale et familiale"
Affaire Grégory : des analyses ADN à plus de 670 000 euros dénoncées par un avocat de la défense

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages