Un document diplomatique confirme que le Burkina a demandé le départ des troupes françaises

Des manifestants hostiles à la présence française au Burkina Faso.  - Olympia de Maismont
Des manifestants hostiles à la présence française au Burkina Faso. - Olympia de Maismont

La France a réclamé des "clarifications" aux autorités de Ouagadougou après que celle-ci ont évoqué leur souhait de voir le contingent militaire français quitter le pays. Ce dimanche soir, une source diplomatique burkinabè a fait parvenir aux médias français une lettre du ministère des Affaires étrangères allant en ce sens.

Le Burkina Faso a demandé le départ des troupes françaises de son sol d'ici un mois, selon une lettre des autorités de Ouagadougou transmise par une source diplomatique dimanche.

La France veut une confirmation venue du "plus haut niveau"

Dans ce courrier du ministère des Affaires étrangères burkinabè adressé à Paris et daté de mercredi, Ouagadougou "dénonce et met fin dans son entièreté à l'accord" du 17 décembre 2018 "relatif au statut des forces armées françaises intervenant" dans le pays, précisant qu'un "délai de préavis d'un mois" est imposé par cet accord.

"Au regard du délai de préavis d'un mois imposé par ledit accord en cas de dénonciation, le ministère des Affaires Etrangères burkinabè apprécierait qu'une diligence particulière soit accordée à la présente dès réception", précise le document. La source diplomatique burkinabè n'était pas en mesure de confirmer dimanche si Paris avait accusé réception de ce courrier.

Interrogée, la présidence française a indiqué qu'elle attendait une confirmation de la position burkinabé au "plus haut niveau".

Emmanuel Macron, lui-même, a réagi à la situation lors de sa conférence de presse de ce dimanche, réclamant des "clarifications" sur les intentions des autorités de Ouagadougou.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mali : fortes tensions entre Paris et Bamako après le retrait des troupes de la force Barkhane