"Doctor Strange 2" interdit en Arabie Saoudite

·1 min de lecture

Marvel de nouveau censuré dans la péninsule arabique. Selon une information du "Hollywood Reporter", l'Arabie Saoudite a pris la décision d'interdire sur son territoire la sortie du deuxième opus du blockbuster "Doctor Strange", baptisé "Doctor Strange in the Multiverse of Madness".

Une super-héroïne lesbienne pose problème à l'Arabie Saoudite

Bien que le film ne soit pas encore sorti en salles et qu'il n'ait pas été visionné, la décision a été prise en raison de la présence d'un personnage homosexuel. Dans le Golfe, l'homosexualité est officiellement illégale et les films qui y présentent des références ou évoquent des sujets LGBT tombent sous le coup de la censure.

Dans le deuxième opus de "Doctor Strange", les fans de super-héros découvriront America Chavez, une jeune adolescente lesbienne, incarnée par Xochitl Gomez. Ce personnage latino-américain, appelé dans les comics Miss Marvel, peut voler à grande vitesse et ouvrir des portails entre les dimensions. Ces dernières sont d'ailleurs au coeur de l'intrigue de "Doctor Strange" durant lequel le magicien devra se rendre dans diverses réalités alternatives, déjà évoquées dans "Spider-Man : No Way Home".

Benedict Cumberbatch endossera de nouveau le costume de Doctor Strange. Il donnera la réplique à Elizabeth Olsen, qui joue la Sorcière rouge, Benedict Wong, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams et Michael Stuhlbarg. De nombreuses surprises sont attendues dans cette nouvelle production de Disney,...

Lire la suite


À lire aussi

Arabie Saoudite : Netflix censure une émission satirique évoquant Jamal Khashoggi
En raison d'un baiser gay, le film Marvel "Les Eternels" censuré au Qatar, en Arabie Saoudite et au Koweït
Piotr Pavlenski menotté en Une de "Paris Match" : "C'est interdit par la loi", proteste Eric Dupond-Moretti

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles