Doctolib : de faux médecins ont pu exercer via la plateforme

La plateforme a annoncé plusieurs améliorations pour éviter les pratiques frauduleuses.   - Credit:OLIVIER MORIN / AFP
La plateforme a annoncé plusieurs améliorations pour éviter les pratiques frauduleuses. - Credit:OLIVIER MORIN / AFP

La fièvre monte chez Doctolib. Le poids lourd français de la prise de rendez-vous médicaux, au cœur d'une polémique parce qu'il référence des naturopathes aux pratiques douteuses, a annoncé, jeudi, sa volonté de renforcer les procédures de vérification des professionnels référencés sur son site. Des professionnels de santé et des patients ont reproché au groupe de permettre à ses utilisateurs de prendre rendez-vous chez des naturopathes, dont certains ayant des pratiques dangereuses, proches du charlatanisme et de dérives sectaires.

Ce vendredi, la cellule d'investigation de Radio France a découvert plusieurs cas encore plus graves. Il ne s'agit pas, cette fois-ci, de médecines alternatives ésotériques, mais de faux médecins qui, inscrits sur la plateforme Doctolib, ont été en mesure de consulter. Deux escrocs qui prétendaient être psychiatres sont notamment visés par une enquête ouverte en juillet par le parquet de Montpellier pour « exercice illégal de la médecine ».

Quinze jours avant de vérifier le droit d'exercer

Carole, une mère de famille qui avait besoin du renouvellement d'une ordonnance pour ses enfants atteints d'un trouble de l'attention avec hyperactivité (TDAH), se souvient auprès de France Info d'une conversation « lunaire » : « La pathologie de mes enfants s'appelle le TDAH. Je lui ai donc parlé avec cette abréviation, mais je voyais bien qu'elle ne comprenait pas. »

Plutôt que d'utiliser la plateforme Doctolib, la psychiatre envoie directement [...] Lire la suite