Docteur Martin Blachier : la star des plateaux TV plus décriée que jamais

·1 min de lecture

La crise sanitaire lui a offert une visibilité hors norme. Depuis plus d'un an, le Dr Martin Blachier est devenu un habitué des médias et un visage connu du grand public. Lors de chacune de ses interventions, que les Décodeurs du journal Le Monde ont estimé à 467 en treize mois, le médecin et chef d'une entreprise de prédiction médicale analyse l'épidémie du Covid-19 et donne également son avis sur les décisions gouvernementales. Mais, avec son franc-parler, Martin Blachier ne s'est pas fait que des amis dans les rangs des médecins et des scientifiques. "Passer du temps à parler de lui serait une perte de temps. Chacun peut se faire l’idée qu’il veut de mon niveau et de mes productions sans l’aide de Martin Blachier", estime notamment l’épidémiologiste Dominique Costaglia.

Depuis mars 2020, il est arrivé à Martin Blachier de se tromper au sujet de l'épidémie. L'épidémiologiste a notamment nié l’existence de clusters dans les écoles ou la possibilité qu'il y ait un second confinement et une troisième vague. "Le problème, comme pour beaucoup à la télévision, c’est le ton péremptoire avec lequel il donne des informations, ce qui est risqué face à une maladie nouvelle et, forcément, il se trompe souvent. C’est d’autant plus problématique qu’il n’a pas l’expérience du terrain", a regretté Olivier Joannes-Boyau, professeur d’anesthésie-réanimation au CHU de Bordeaux auprès du journal Le Monde. "On ne comprend pas ce qu’il fait sur les plateaux, il s’est planté tout le temps sur toute (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"On vit au zoo" : le prince Harry ne regrette pas la vie royale
« On n’est pas à l’abri » : le Pr Rémi Salomon appelle à la prudence
PHOTOS - Alexia des Pays-Bas, bientôt 16 ans, attire l'œil à l'anniversaire de sa mère
VIDEO - Martin Blachier catégorique : "Le confinement n'était pas la solution"
Kate Middleton : son frère James livre un poignant témoignage sur la dépression