Doc (TF1) - Luca Argentero : "J'avais tendance à m’identifier un peu trop à Andrea"

·1 min de lecture

Avez-vous évité de regarder des séries médicales américaines, pour ne pas être trop influencé ?

Luca Argentero : J’aurais peut-être dû ! En fait, j’en regarde peu, mais je me suis intéressé un temps à Good Doctor (diffusée en France sur TF1, ndlr), parce que j’avais envisagé de jouer un rôle où il était question d’autisme et du syndrome d’Asperger.

Dans Doc, c’est comme si vous jouiez deux personnages différents, en incarnant le Dr Andrea Fanti, avant et après qu’il a reçu une balle dans la tête, tirée par le père d’un patient. Il a alors oublié tout ce qui s’est passé les douze années précédentes. Y a-t-il une version d’Andrea que vous préfériez ?

En réalité, ce sont même trois personnages, puisque, au fur et à mesure que la série avance, vous me verrez aussi dans la peau d’Andrea bien avant tout ça, alors qu’il est encore un jeune médecin, marié, père de deux enfants, et plein d’illusions.

Quel visage de votre personnage trouvez-vous le plus intéressant à interpréter ?

Pour moi, c’est évidemment celui d’Andrea plus âgé, lorsqu’il s’est fait tirer dessus et qu’il doit recommencer sa vie quasiment de zéro. Sa blessure l’a rendu beaucoup plus abrupt. Il dit les choses sans détour, sans filtre, et c’est assez jubilatoire à jouer. D’ailleurs, il a fallu que je fasse attention, on se laisse vite happer par la fiction, et j’avais tendance à m’identifier un peu trop à Andrea.

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi