Doc Gynéco accusé de violences volontaires par conjoint, il sera jugé par le tribunal correctionnel

·1 min de lecture

Le chanteur Doc Gynéco, placé en garde à vue mercredi 10 mars, sera jugé par le tribunal correctionnel pour des faits de violences volontaires par conjoint, d’après les informations de l’Agence France-Presse (AFP) relatées par Le Monde ce vendredi 12 mars. Le rappeur, déféré ce vendredi 12 mars au tribunal judiciaire de Paris à l’issue de sa garde à vue, s’est vu remettre une convocation pour une audience correctionnelle ultérieure. La date n’a, toutefois, pas été précisée. Dans l’attente de cette comparution, l’interprète de Viens voir le Docteur a été placé sous contrôle judiciaire, toujours selon nos confrères.

Son avocat Me Jonathan Khalifa, contacté par Le Parisien, n’a pas daigné s’exprimer davantage. Néanmoins, il a affirmé que son client avait “reconnu les faits” et “ne cherchait pas à les minimiser”. “Le temps des explications de mon client devant la justice viendra et je ne doute pas que cet homme viendra s'expliquer publiquement", a-t-il déclaré, ajoutant : "À ce stade, il faut rappeler qu'il reste présumé innocent. Le tribunal médiatique ne doit pas se substituer à la justice.” L’ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste est accusé d’avoir giflé à plusieurs reprises son épouse, dont il partage la vie depuis vingt-cinq ans. Cette dernière a ensuite été conduite à l’hôpital, a précisé le journal. Doc Gynéco, entendu par la police, ne conteste pas ce qui lui est reproché, qu’il a d’ailleurs qualifié de “bêtise” et de moment “d’égarement”. Cependant, il assure que c’est (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

The Weeknd : la raison pour laquelle il boycotte les Grammy Awards
Flo Delavega fait de tendres confidences sur les premiers mots de son fils, déjà bilingue à trois ans (VIDEO)
Yohann Malory, parolier de Johnny Hallyday et Jenifer, mis en examen pour agressions sexuelles
Que devient le chanteur Stromae ?
Eva : la petite soeur de Jazz (JLC Family) explique pourquoi elle a abandonné son surnom d'Eva Queen