Doc : découvrez l'incroyable histoire vraie du médecin qui a inspiré la série de TF1

·1 min de lecture

Après New Amsterdam, qui s'inspirait déjà d'une histoire vraie, ou The Resident, dont le héros ne porte pas de blouse blanche, TF1 propose aux accros du genre une nouvelle série médicale intitulée Doc, à découvrir ce mercredi 6 janvier. Elle raconte elle aussi une histoire vraie incroyable, celle d'un médecin italien. "La réalité était devenue une fiction !" Quand Pierdante Piccioni se réveille à l’hôpital, en cette journée de mai 2013, il croit à "une mauvaise blague" et cherche "la caméra cachée". Ce médecin, chef des urgences de l’hôpital de Lodi, en Italie, vient d’avoir un accident de voiture qui lui a valu quelques heures de coma. Mais de cela, il ne se rappelle pas. Il a même oublié les douze dernières années de sa vie. Le calendrier de ses souvenirs s’est arrêté le 25 octobre 2001 : ses fils, Tomaso et Philip, avaient alors 8 et 11 ans et il n’était encore qu’un simple docteur, pas un éminent chef de service.

Cette histoire incroyable, Pierdante Piccioni l’a racontée dans un livre : Meno 12 (Moins 12). Doc, son adaptation réussie en série, diffusée ce mercredi 6 janvier sur TF1, a rencontré un énorme succès de l’autre côté des Alpes : "Je voulais donner de l'espoir aux gens, que mon exemple soit thérapeutique", explique le "doc", comme ses collègues l’appellent. Mais avant de coucher son expérience sur le papier, il a d’abord dû digérer le choc d’être devenu un étranger dans ce nouveau siècle : "Je n'arrivais pas à réaliser ce qui se passait autour de moi. Alors je suis (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Demain nous appartient (spoilers) : le résumé en avance de l’épisode 835 du jeudi 7 janvier
Ici tout commence (spoilers) : le résumé en avance de l’épisode 49 du jeudi 7 janvier
Doc (TF1) : ne ratez pas cette nouvelle série médicale, mélange réussi de Falco et Dr House !
Lucifer saison 6 (Netflix) : date, intrigues, casting… Tout savoir sur la dernière saison de la série
La Fugue (France 2) : Valérie Karsenti se confie sur ce téléfilm dramatique, tourné à Paris dans un contexte particulièrement tendu