DMLA : révision d'AMM pour Avastin®… et de prix pour Lucentis® ?

La Direction Générale de la Santé (DGS) rappelle les réserves formulées par les Autorités quant à l'utilisation de préparations à base d'Avastin® dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), des œdèmes maculaires dus au diabète, ou causés par une occlusion des veines en arrière de la rétine. Plusieurs signalements d'infections de l'œil ont en effet été rapportés.

L'Avastin® est un anticancéreux de référence, utilisé pour ses propriétés anti-angiogéniques et produit par le Suisse Roche. Pourtant souligne la DGS, « l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Avastin® prévoit son utilisation uniquement dans le traitement de certains cancers, notamment digestifs. (Ce traitement) ne peut être prescrit que par des médecins spécialisés en oncologie et (reste) réservé à l'usage hospitalier ». Pourtant, il semble que ce traitement soit également utilisé en ophtalmologie, donc en dehors de son AMM.

Or la DMLA, les œdèmes maculaires dus au diabète ou causés par une occlusion des veines situées en arrière la rétine, sont autant d'indications couvertes par un autre médicament, qui dispose bien lui, d'une AMM à ce titre. Il s'agit du Lucentis® commercialisé par un autre laboratoire suisse, Novartis. La DGS précise toutefois que le prix de ce traitement « est plus élevé » que celui de l'Avastin®.

Elle rappelle que « la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament, interdit la réalisation de préparations magistrales lorsqu'il existe déjà une spécialité pharmaceutique disposant de l'AMM ». Toutefois et afin de préserver les impératifs de sécurité sanitaire tout en garantissant l'accès à ces traitements, Marisol Touraine, ministre en charge de la santé « a demandé que soit envisagée une extension de l'AMM de l'Avastin® et que soit réexaminé le prix de la spécialité Lucentis® ».

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Canicule ! Comment vous protéger ?
Fin de vie pour le Vastarel®
Cinq conseils pour mieux vivre le Ramadan
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.