Djibril Cissé mis en examen dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena

Anthony Berthelier
Djibril Cissé mis en examen dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena

JUSTICE - L'ex-footballeur français Djibril Cissé a annoncé jeudi sa mise en examen dans l'affaire de chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena, dans laquelle l'attaquant du Real Madrid Karim Benzema est également mis en cause.

"Le 24 février 2017, Djibril Cissé a fait l'objet d'une mise en examen. Celle-ci est intervenue dans le cadre de la procédure en cours engagée à la suite de la plainte déposée par son ami Mathieu Valbuena pour des faits de chantage à la sextape", affirme-t-il dans un communiqué.

L'accusation, pour justifier ce revirement, avait notamment mis en avant "des éléments médiatiques (qui) laissent perplexe quant à sa bienveillance à l'égard de Valbuena".

L'affaire avait débuté en juin 2015, lorsque Mathieu Valbuena avait déposé plainte après avoir été appelé par un inconnu lui affirmant être en possession d'une vidéo intime prétendument compromettante.

Ce maître chanteur avait proposé au footballeur de trouver un arrangement, sans toutefois jamais évoquer le montant de la somme à payer. Une négociation avait commencé entre un policier, qui se faisait passer pour l'homme de confiance de Valbuena, et l'escroc. Ce dernier menaçait de diffuser la vidéo avant l'Euro-2016 faute de paiement.

Plusieurs zones d'ombre

La justice cherche notamment à savoir dans quelles conditions Djibril Cissé a pris connaissance de la vidéo incriminée, à savoir si il l'a seulement visionnée ou s'il l'a téléchargée sur son téléphone portable. Selon l'ancien joueur, cette mise en examen est "essentiellement justifiée par le fait que les auteurs présumés du chantage à l'égard de M. Valbuena étaient également à l'origine de faits de chantage dont Djibril Cissé avait été lui-même victime en 2008 dans des conditions relativement proches".

La mise en examen de l'ancien joueur de l'OM - également passé par Liverpool, la Lazio Rome ou encore le SC Bastia - "va maintenant pouvoir lui permettre de démontrer et confirmer l'absence de toute implication de sa part dans les...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages