Djibouti et le Kenya : une bataille africaine pour un siège au conseil de sécurité de l'ONU

franceinfo avec AFP

Lequel de Djibouti ou du Kenya obtiendra le droit de siéger au Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2021-2022 ? C'est seulement lors de l'élection en juin 2020 à New York, qu'au terme d'une lutte fratricide, l'un des deux décrochera un poste de membre non permanent au sein de l'organe exécutif des Nations unies.

Les hostilités, qui couvaient depuis plusieurs mois, s'étalent désormais au grand jour. Ainsi, le 5 décembre 2019, Djibouti (un peu plus d'un million d'habitants) a formalisé, par une réception dans un grand hôtel de New York, le lancement de sa candidature. Tandis que le 7 novembre, le Kenya (48 millions d'habitants) avait fait de même dans un autre établissement hôtelier proche de l'ONU. Cette opposition entre les deux pays ne pourrait se résoudre, selon un ambassadeur d'un pays de l'Union africaine (UA), sous couvert d'anonymat, que "lors d'une réunion de chefs de la diplomatie ou un sommet de chefs d'Etat africains". Rien de moins.

Un vote de l'UA, contesté par Djibouti, donne le Kenya favori

Dans le passé, l'UA avait toujours réussi à dégager des consensus sur le choix des candidats africains au Conseil de sécurité, afin d'éviter des rivalités le jour de l'élection à laquelle participent les 193 nations de l'ONU.

Fin août, un vote de cette instance à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi