Des dizaines de morts dans des combats entre rebelles et loyalistes au Yémen

·2 min de lecture

Les rebelles tentent de s'emparer de Marib, ville riche en pétrole, dernier bastion du pouvoir dans le nord du pays en guerre. 

Des dizaines de combattants ont péri dans des affrontements nocturnes au Yémen, où les rebelles ont intensifié leurs attaques pour s'emparer de la ville de Marib, dernier bastion du pouvoir dans le nord du pays en guerre, ont indiqué dimanche des responsables. Les rebelles tentent depuis un an de s'emparer de cette ville riche en pétrole, située à environ 120 km à l'est de la capitale Sanaa qu'ils contrôlent depuis 2014. Mais la bataille s'est intensifiée depuis le 8 février avec la reprise de l'offensive des Houthis.

Un succès des insurgés, soutenus politiquement par l'Iran, serait un coup dur pour le pouvoir yéménite, appuyé depuis 2015 par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite. Le royaume saoudien sunnite est le rival régional de l'Iran chiite. Ces dernières 24 heures, les Houthis ont dépêché un grand nombre de combattants et lancé des attaques à partir de divers fronts contre Marib, ont indiqué à l'AFP des responsables des forces progouvernementales.

L'aviation de la coalition est intervenue en appui aux forces loyalistes au sol, ont-ils précisé. Seize membres des forces progouvernementales ont été tués, de même que "des dizaines" de rebelles, ont-ils ajouté. Les Houthis ne divulguent généralement pas leurs pertes, mais différentes sources ont fait état depuis la reprise de l'offensive de lourds bilans dans les rangs des deux camps.

Drones sur l'Arabie saoudite

Les rebelles ont par ailleurs réussi à couper les lignes d'approvisionnement en équipements militaires dans le district d'Al-Abdiya, à environ 50 km au sud de Marib, "en vue de préparer des attaques" et de "renforcer le siège" de la ville, a affirmé l'un des responsables militaires. Les forces gouvernementales dans la ville on appelé les(...)


Lire la suite sur Paris Match