Des dizaines de milliers de Géorgiens reprennent la rue contre la loi sur l'"influence étrangère"

En Géorgie, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue mercredi soir pour protester contre un projet de loi sur "l'influence étrangère" que ses détracteurs jugent similaire à une législation russe utilisée contre l'opposition. Ils poursuivent leur mobilisation après l'adoption de ce texte en deuxième lecture par le Parlement. Une troisième doit encore avoir lieu. .

La mobilisation se poursuit en Géorgie. Des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau descendus dans la rue, mercredi 1er mai, pour protester contre le projet de loi controversé sur l'"influence étrangère", adopté en deuxième lecture par le Parlement malgré la mobilisation massive de ses détracteurs.

Ce pays du Caucase est en proie à des manifestations antigouvernementales depuis le 9 avril, après que le parti au pouvoir, le Rêve géorgien, a réintroduit ce projet de loi perçu comme une entrave aux aspirations de Tbilissi à rejoindre l'Union européenne.

Les députés ont voté, mercredi 1er mai, à 83 pour et 23 contre ce texte que le Rêve géorgien compte adopter définitivement d'ici mi-mai, malgré trois semaines de mobilisation dans la rue de ses opposants.

"Leur violence insensée est futile. La manifestation ne fera que s'amplifier car la colère populaire grandit contre notre gouvernement", a commenté l'un des manifestant, Tato Gachechiladzé, 20 ans.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
En Géorgie, le parti au pouvoir contre-manifeste pour défendre la loi sur "l'influence étrangère"
Géorgie : après une intervention musclée de la police, les manifestants érigent des barricades
Des milliers de Géorgiens à nouveau rassemblés à Tbilissi contre la loi sur "l'influence étrangère"