Des dizaines de milliers de conteneurs au fond des océans

·1 min de lecture

Au fond des océans, des dizaines de milliers de conteneurs en acier sont devenus des épaves, après être passés par dessus-bord lors d’une traversée. Ils mettront des siècles à se désagréger, tout comme certaines de leurs marchandises, polluantes et nocives. Denis Ody, responsable du programme "cétacés" de l’ONG WWF, raconte : "Aujourd’hui, on trouve encore dans le gras des baleines des produits toxiques datés d’il y a 40 ans ! Et qui ont d'ailleurs été interdits depuis". Les associations appellent à des contrôles renforcés.

Des dégâts environnementaux considérables

Bert Wassink est un des premiers témoins de cette pollution. Il était le maire de l’île néerlandaise de Terschelling quand, en janvier 2019, le cargo MSC Zoe a perdu 342 conteneurs et recouvert le littoral de ses marchandises : "C’était affreux ! Huit kilomètres de plage souillés, des matelas, des frigos, des jouets…  Là, il y a encore des conteneurs qui réapparaissent sur la plage et on n’a plus qu’à ramasser. Les gens sont en colère et se sentent impuissants. Car ça se répète : la semaine dernière, cinq nouveaux conteneurs sont tombés à l’eau."

Les associations attribuent cette pollution à des comportements désinvoltes de la part de certains commandants de navire. Pour aller plus vite, ils attachent mal les conteneurs au moment du départ, surchargent les cargos et ne déclarent pas les chutes. Jean-Marc Lacave, le délégué général des Armateurs de France, regrette ces mauvaises pratiques : "Il y a des chargeurs qui...


Lire la suite sur Europe1