Dix supporters de Montpellier interdits de stade après les incidents à Toulouse

Le parcage des supporters de Montpellier à Toulouse dimanche. (D.R.)

Dix supporters montpelliérains interpellés dimanche à la suite d'incidents survenus lors de la rencontre de Ligue 1 entre Toulouse et Montpellier ont été déférés devant un juge et ont écopé d'interdictions de stade.

Après avoir été placés en garde à vue, dix supporters montpelliérains ont été déférés devant un juge et ont écopé mardi d'interdictions de stade pour avoir introduit et utilisé des engins pyrotechniques (fumigènes, pétards) lors de la rencontre de la 9e journée de Ligue 1 dimanche entre le MHSC et Toulouse. L'un d'entre eux s'est également vu reprocher des faits de « violences sur personne dépositaire de l'autorité publique », a précisé le parquet auprès de l'AFP.

Trois mineurs, supporters de Toulouse et âgés de 13, 14 et 16 ans sont eux convoqués cette semaine par la justice pour avoir utilisé des fumigènes. « Pour la partie toulousaine, une enquête est toujours en cours » pour « identifier les personnes » ayant participé à cette animation représentant les couleurs occitanes à l'entrée des joueurs et à un hommage à Brice Taton, un supporter toulousain tué 13 ans plus tôt par des hooligans à Belgrade.

Une autre enquête se poursuit « pour des faits de violences volontaires et des dégradations de biens d'utilité publique qui ont été commises à la buvette ''visiteurs'' », a ajouté le parquet de Toulouse.

lire aussi


Montpellier sous la menace de sanctions sévères après les incidents à Toulouse