Qui sont les dix personnes condamnées pour terrorisme que réclame l'Italie ?

·2 min de lecture

Les dix anciens militants d'extrême gauche italiens, dont la France examine leur éventuelle extradition, ont été condamnés en Italie pour des meurtres à caractère terroriste.

Les dix anciens militants d'extrême gauche italiens, dont la France examine leur éventuelle extradition, ont été condamnés en Italie pour des meurtres à caractère terroriste commis dans leur pays durant les "années de plomb", de la fin des années 60 au début des années 80.

Ces sept hommes et deux femmes, qui ont refait leur vie en France dans les années 80, ont été laissé libres jeudi sous contrôle judiciaire, le temps que la justice française se prononce sur la validité de la procédure, laissant augurer d'une bataille judiciaire de plusieurs mois ou années.

Lire aussi : Brigades rouges : 7 personnes interpellées en France à la demande de l'Italie

- Neuf ex-militants, dont cinq des Brigades rouges, sous contrôle judiciaire

. Marina PETRELLA: née à Rome le 23 août 1954, cette ancienne membre des Brigades rouges, condamnée à la perpétuité, était sur le point d'être remise à l'Italie en 2008, mais le président Nicolas Sarkozy avait décidé de ne pas appliquer le décret d'extradition en raison de sa santé très dégradée.

Elle a été condamnée pour le meurtre en décembre 1980 d'un général des carabiniers, Enrico Galavigi, ainsi que pour l'enlèvement d'un magistrat en 1982, une tentative d'homicide la même année contre un vice-préfet de police de Rome, l'enlèvement d'un responsable de la Démocratie chrétienne près de Naples et le meurtre de ses deux gardes du corps, selon une fiche de la police italienne, intitulée "Liste des terroristes de gauche en fuite localisés en France" et rappelant les condamnations des sept personnes arrêtées mercredi.

Résidant à Saint-Denis, au nord de Paris, elle travaille comme assistante sociale dans le XXe arrondissement de la capitale, selon une source proche du dossier.

. Roberta CAPPELLI, née à(...)


Lire la suite sur Paris Match