Dix ans de prison pour « l’homme au marteau », mineur et instable

·1 min de lecture
Le prévenu était âgé de 17 ans au moment des faits.
Le prévenu était âgé de 17 ans au moment des faits.

« L'homme au marteau », un mineur de 17 ans au moment des faits, jugé devant les assises de Saône-et-Loire depuis trois semaines pour des agressions fin 2017, a été condamné jeudi à 10 ans de prison. La cour a retenu l'altération du discernement et l'excuse de minorité du jeune homme, qui n'a pas réagi à l'annonce du verdict, mais elle a également reconnu son intention homicide.

La cour a suivi les réquisitions de l'avocate générale Aline Saenz-Cobo, qui avait réclamé la veille une peine de 10 ans d'emprisonnement et un suivi sociojudiciaire de 10 ans, avec notamment une injonction de soins. En outre, pour les faits d'incitation à la haine non publique, il a été condamné à une contravention de 300 euros.

Du commando raciste à l'adolescent instable

Début novembre 2017, l'adolescent avait fait parvenir à des quotidiens de la région un courriel revendiquant plusieurs attaques au marteau qui avaient légèrement blessé trois personnes à Dijon fin septembre de la même année. Dans ce mail, un « commando de défense du peuple et de la patrie française » disait vouloir « contrer l'islamisation » de la France et affirmait que les victimes avaient été « choisies » en raison notamment du port du voile ou de leur couleur de peau, des éléments qui ne coïncident que partiellement avec les faits.

Le « groupe » assumait également une agression au marteau, le 15 septembre 2017 à Chalon-sur-Saône, commise au cri d'« Allah akbar ». Mais le 29 janvier 2018, un adolescent de 17 ans a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles