Dix ans de «Ça va, ça va le monde !»: la Cour d’honneur des auteurs africains au Festival d’Avignon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En dix ans d’existence de ces lectures théâtrales en public, c'est devenu la « Cour d’honneur » des auteurs africains, mais aussi d’autres écrivains du théâtre francophone au Festival Avignon. Du 13 au 20 juillet, « Ça va, ça va le monde ! », créé par RFI, fête son édition anniversaire au Jardin de la rue de Mons, avec de grands noms du continent africain, de Dieudonné Niangouna jusqu’à Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021.

Au Jardin de la rue de Mons, pas de mur monumental, ni de montagne de spectateurs sur les gradins. La promesse de Ça va, ça va le monde ! auprès des auteurs souvent encore méconnus, est beaucoup plus modeste et en même temps plus vaste : d’être écouté par un public unique. Car, les lectures sont courues à la fois par des passionnés de théâtre, de plus en plus nombreux et amoureux de ce paradis de paroles et découvertes, mais aussi par les férus de littérature, parmi les millions d’auditeurs de RFI ou sur les réseaux sociaux.

L’édition anniversaire, du 13 au 20 juillet, promet un véritable feu d’artifice avec de très grands noms du théâtre et de la littérature du continent africain : Dieudonné Niangouna, Koffi Kwahulé, Hakim Bah, Mohamed Mbougar Sarr… Donc la tension monte chez Pascal Paradou, fondateur et coordinateur de « Ça va, ça va le monde ! »

« Ça va, ça va le monde ! » n’était pas une idée géniale qui avait surgi de nulle part. Depuis toujours, Pascal Paradou avait voué une admiration pour le travail de Lucien et Micheline Attoun, les fondateurs de Théâtre ouvert : « Dans les années 1970, ils ont accompagné la dramaturgie française en créant un espace inventif de profération de la langue par des effets de lecture, de mise en voix, etc. Ils ont vraiment inventé des formes. »


Lire la suite

Lire aussi:
Prix RFI Théâtre 2022, les textes présélectionnés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles