Divorce, infidélité : la vie des premières dames à l’Elysée passée au crible

·1 min de lecture

Elles font partie du paysage politique depuis le début de la Vème République. Pourtant, elles n'ont pas d'existence officielle. Pour beaucoup de Premières dames, l'ambition d'un compagnon ou d'un mari a souvent dicté un nouveau quotidien. "Quand vous êtes chef de l’Etat, vous êtes élu. Quand vous êtes conjoint du chef de l’Etat, vous êtes là, mais les gens ne vous ont pas voulu. Il ne faut pas vous imposer à eux. La seule manière pour moi de ne pas être importune, c’est d’aider", dévoilait Brigitte Macron, dans une interview accordée en juillet dernier, à Franceinfo. Une fonction, généralement pas désirée, que beaucoup d'épouses et compagne ont subi. C'est l'objet du documentaire Premières dames : neuf femmes aux marches du palais, diffusé sur Public Sénat le 19 décembre à 19 heures (1), et dont Madame Figaro se fait l'écho.

Toujours exposées et critiquées pour leur tenue, les Premières dames doivent s'accoutumer à de nouveaux us et coutumes, dictés par le calendrier élyséen. "J'ai tout fait pour me fondre dans le décor", confie Carla Bruni dans le film. Car seule Bernadette Chirac a semble-t-il apprécié son séjour au 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré. L'épouse de Jacques Chirac avouera même : "l'Elysée me manque".

Et à l'image de la maxime de Léon Tolstoï, introduite au début d'Anna Karénine ("Toutes les familles heureuses se ressemblent, mais chaque famille malheureuse, au contraire, l'est à sa façon"), le palais présidentiel aura abrité nombres de couples en pleine tourmente, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Le mari de Mme Vartan" : quand Johnny Hallyday n'était pas la star dans le couple
Emmanuel Macron positif à la Covid-19 : qu'en est-il pour Brigitte Macron ?
La popularité d’Edouard Philippe fait des jaloux
Roselyne Bachelot tente d’apaiser la colère des artistes : « C’est un crève coeur »
La voiture blindée d’Emmanuel Macron en panne : l’incident fait jaser