Division de la gauche : Taubira peut-elle vraiment rassembler ?

·1 min de lecture
© Reuters

Christiane Taubira a annoncé, ce vendredi, "envisager" de présenter sa candidature à l’élection présidentielle tout en repoussant son choix d’un mois pour tenter de répondre à "l’impasse" d’une gauche plus que jamais divisée. "Je ne serai pas une candidate de plus", a prévenu l'ancienne garde des Sceaux, qui espère que les autres candidats de la gauche se rallieront à sa candidature. Parviendra-t-elle à convaincre les plus récalcitrants ? 

Taubira veut être la candidate de l'union

C'est ce qu'on appelle un ballon d’essai. Christiane Taubira donne rendez-vous aux français à la mi-janvier. Comme pour laisser à l'idée le temps d'infuser et de voir la réaction des autres candidats de gauche. Elle précise bien qu'elle ne sera pas une candidate de plus :  sous-entendant qu'elle veut être la candidate de l'union et que les autres se rangent derrière elle.

Jadot et Mélenchon ne se désisteront pas 

 

Sauf que Yannick Jadot a déjà fermé la porte. Le candidat écologiste à la présidentielle a jugé vendredi l'initiative de l'ancienne ministre "pas totalement à la hauteur" des enjeux auxquels la France est confrontée. Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, ne se désistera pas car il pense être le mieux placé à gauche. 

Hidalgo ouverte à l'idée d'une candidature commune

Seule Anne Hidalgo, qui semble s'être concertée avec l'ancienne garde des Sceaux, se dit ouverte à l'idée d’une candidature commune. La maire de Paris veut une primaire de toute la gauche et propose un débat télévisé aux candidats ava...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles