Dividende en hausse chez Sanofi : "La pilule a vraiment du mal à passer chez les salariés", réagit la CGT

franceinfo
·1 min de lecture

"La pilule a vraiment du mal à passer chez les salariés, cela devient totalement insupportable", a réagi vendredi 5 février sur franceinfo Jean-Louis Peyren, coordinateur CGT à Sanofi. Le groupe pharmaceutique vient d’annoncer un bénéfice net de 12,3 milliards d'euros, contre 2,8 milliards un an auparavant, soit une progression de près de 340%. Le laboratoire propose une hausse du dividende pour ses actionnaires.

Une annonce qui intervient alors que le groupe est sous le feu des critiques après le retard pris dans le développement de son vaccin anti-Covid et la suppression de 400 postes dans la recherche en France. "Aucun sacrifice chez les actionnaires, mais tous les sacrifices pour les salariés. Non, stop, ça suffit", a déclaré Jean-Louis Peyren. Pour Sanofi, c'est le fruit de ses investissements réalisés dans la recherche et le développement en France, quatre milliards d'euros ces deux dernières années.

"Cela ne peut plus durer. On va droit dans le mur et on y va droit en marchant sur la tête. Il y a des chances qu’on meure avant d’arrivée dans le mur."

Jean-Louis Peyren

à franceinfo

"On est vraiment arrivé au bout de cette politique et de ce groupe ultra financiarisé", a poursuivi Jean-Louis Peyren. "Je pense qu'il faut revenir à des choses beaucoup plus sages et beaucoup plus acceptables. On parle de santé, il faut mettre un peu de sagesse dans cette finance. La santé sert la finance, alors que cela devrait être l’argent qui sert la santé. On a totalement inversé la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi