"Diversité à l’Opéra de Paris : vers un racialisme d’État ?"

·1 min de lecture

Isabelle Barbéris, essayiste et maître de conférences en art de la scène à l’université Paris-Diderot, dresse une analyse inquiétante du rapport sur la diversité à l'Opéra national de Paris.

L'objet s'intitule : Rapport sur la diversité à l'Opéra national de Paris . Ses auteurs : l'historien Pap Ndiaye* et Constance Rivière, secrétaire générale du défenseur des droits. Le commanditaire : Alexander Neef, nouveau directeur, armé de bonnes intentions, mais acquis au multiculturalisme et à ses représentants au sein de la vieille institution. Posons-le d'entrée : la diversité dont il est ici question, et que les auteurs entendent défendre, n’est pas plus celle des idées que des œuvres. En revanche, la vision racialiste de la " diversité " – notion qui à ce jour n’a toujours pas fait l’objet d’une concertation académique de qualité, et encore moins d’une consultation démocratique – y apparaît totalement décomplexée.On y relève de page en page, l’influence évidente des lobbys et associations militantes défendant cette conception du monde, reposant sur la mise en concurrence des individus par critères de genre et de race, au détriment d’autres regards plus subtils, et de l’expertise académique. La tradition universaliste pluriséculaire de la France y est oubliée, balayée. Pouvait-il d'ailleurs en aller autrement du moment où l'on a confié cette mission à un pourfendeur du " blackface " des " Suppliantes ", la pièce d’Eschyle dont des " antiracistes " avaient réussi à...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République