Les divergences entre les bonobos et des chimpanzés s'éclairent

Éléonore Solé, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

« Les chimpanzés et les bonobos sont fascinants parce qu'ils sont très, très étroitement liés génétiquement, mais ils ont d'énormes différences de comportement », constate John Lindo, coauteur d'une étude parue dans Genes, Brain and Behavior. Ces primates ont divergé en espèces distinctes il y a quelque 1,7 million d'années, lorsque leurs ancêtres ont été séparés par le fleuve Congo – majoritairement situé dans la République démocratique du Congo. De là, leurs régimes alimentaires et leurs comportements sexuels se sont notamment éloignés.

En analysant les génomes de 73 chimpanzés et bonobos, les scientifiques ont cherché à comprendre « comment la sélection naturelle a façonné [leurs] différences », relate John Lindo. Parmi leurs trouvailles, figurent des gènes liés à la production d'amylase pancréatique. Cette enzyme, qui décompose l'amidon, serait liée à une plus grande consommation de céréales. Un résultat ajoutant « à la preuve que l'alimentation et les ressources disponibles ont eu un impact certain sur l'évolution des bonobos », rapporte Sarah Kovalaskas, coautrice de l'étude.

La chercheuse fait référence à une hypothèse particulière. Celle suggérant que les écologies d'alimentation seraient la clé de la divergence comportementale entre les deux espèces. Une nourriture plus abondante pour les bonobos leur aurait permis de se nourrir davantage ensemble, les femelles développant alors des liens plus solides pour contrer la domination des mâles. L'accouplement avec des mâles moins agressifs aurait conduit à une « autodomestication ».

Chez les femelles bonobos, les organes génitaux sont externes. Ils gonflent régulièrement, parfois jusqu'à atteindre la taille d'un ballon, pour signifier une forte réceptivité sexuelle. © Uryadnikov Sergey, Adobe Stock
Chez les femelles bonobos, les organes génitaux sont externes. Ils gonflent régulièrement, parfois jusqu'à atteindre la taille d'un ballon, pour signifier une forte réceptivité sexuelle. © Uryadnikov Sergey, Adobe Stock

Le secret de la paix

De nos jours, les sociétés des bonobos sont matriarcales, tandis que celles des chimpanzés sont patriarcales. Leur relation aux rencontres et aux conflits diffère également. Quand les chimpanzés...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura